first_imgApple accusé de ralentir l’amélioration du webPour Haavard Moen, développeur chez Opéra Software, Apple dégaine systématiquement des brevets à la dernière minute pour ralentir la mise en place de nouveaux standards W3C.Haavard Moen ne parle pas au nom de sa société, mais en tant que développeur. Par trois fois, en 2009, 2010 et 2011, Apple a dégainé des brevets en prétendant que les nouveaux standards porteraient atteinte à leurs produits. En 2009 le brevet a été jugé sans rapport avec le standard, en 2010 il y en avait deux, l’un a été également été jugé sans rapport et l’autre inapplicable. C’est à se demander si Apple avait vraiment réfléchi avant d’exiger du W3C le gros travail de recherche et d’examen sur ces brevets. Cette année, ils présentent trois brevets et une demande d’application d’un quatrième, une fois de plus à la dernière minute. Le projet visé est la spécification des Touch Events.À lire aussiiPhone 6 : un smartphone fragile qui se plierait en restant dans une poche ?Le W3C, ou Word Wide Web Consortium, est une communauté internationale où l’on travaille à plein temps pour développer les standards du web. C’est une mission essentielle pour aller vers plus de stabilité, moins de différences de gestion entre les navigateurs et, de façon générale, plus de possibilités et moins de bugs.Le résultat de l’action d’Apple incertain… Mais d’après Haavard Moen, le problème n’est pas que les standards attaqués soient modifiés ou non, ce qui a finalement peu d’importance. C’est plutôt que tout le processus de standardisation est ralenti. L’acte semble d’autant plus pernicieux qu’Apple n’a pas pris part au groupe de travail sur le sujet qu’ils attaquent (les Touch Events), sans quoi il aurait dû soumettre ses brevets bien plus tôt. Le 14 décembre 2011 à 12:00 • Maxime Lambertlast_img read more